L'Onction

     des Malades

L'ONCTION DES MALADES

Qu'est-ce que le sacrement de l'onction des malades?​

La maladie et la souffrance ont toujours été parmi les questions les plus graves qui éprouvent la vie humaine: l'homme fait  l'expérience de son impuissance et de sa finitude. L'Église propose un  sacrement spécialement destiné à réconforter ceux qui souffrent : l'Onction des malades. Ce sacrement n'est pas réservé aux derniers moments  comme  le laissaient entendre les  expressions  «  extrême onction » et  «  derniers sacrements ».

 

Le sacrement des malades est un geste de foi ou Dieu vient à ma rencontre pour se faire proche de moi, me donner du courage dans la maladie me procurer la paix, la sérénité et la réconciliation pour m’ouvrir un chemin d’espérance. La maladie est souvent une expérience de rupture qui nous plonge dans la souffrance.

 

Le sacrement de l’Onction des malades est une force pour continuer à vivre ma foi, pour nourrir ma capacité d’aimer jusqu’au bout. La maladie et la souffrance suscitent en nous de graves questions. La personne n’a pas seulement une maladie, mais elle est malade; ce n’est pas le sacrement des maladies mais des malades. La maladie touche le corps mais également l’esprit, la personne toute entière.

 

Parfois le malade perd courage, devient dépressif, connaît l’angoisse et le doute. « Ai-je mérité cette épreuve? Vais-je en réchapper? Ma vie a-t-elle encore un sens? Y-a-t-il quelque chose (ou quelqu’un) après la mort? » se demande-t-on.

 

Il se peut aussi que les relations avec les autres soient atteintes : on se sent à charge des autres, les visites se font rares et on se sent plus ou moins exclu de la vie sociale. Depuis toujours, la communauté chrétienne attache une grande importance aux visites et aux soins des malades.

"Le vocabulaire a changé traduisant plus nettement l'approche compatissante de l'Église  pour ceux qui sont malades. Cette vision plus globale décrit ce qu'est l'attitude chrétienne face aux sujets centraux de la vie et de la mort, de la santé et de la maladie. L'Onction des malades nous sensibilise au fait que, dans l'épreuve, il est possible de rencontrer Dieu. L'état de malade ouvre au Dieu et Père de Jésus Christ, afin qu'il guérisse et transforme notre existence."

 (Anselm Grün, moine à l'abbaye bénédictine de Münsterschwarzach)

Qui peut la recevoir?

L’Onction des malades est  destinée aux personnes atteintes d’une maladie grave, et à celles dont la santé et les forces déclinent de jour en jour.

Ce  sacrement  peut  être  renouvelé  quand une personne, déjà  gravement  malade, est atteinte d’une autre maladie, ou encore quand, au cours d’une même maladie,  l’état  d’un malade  se  détériore gravement.

  • On peut recevoir ce sacrement à tout âge lorsque notre santé est sérieusement atteinte.

  • On peut le recevoir avant de subir une chirurgie importante.

  • On peut le recevoir plus d’une fois si on a besoin de nouvelles forces.

  • Oui, on peut le recevoir si on reçoit des traitements de chimio ou de radiothérapie.

"L'un de vous est malade : qu'il appelle les responsables de l'Église et que ceux-ci prient pour lui

en lui donnant l'onction d'huile au nom du Seigneur"

(Épître de Jacques 5, 14-15))

Un des sept sacrements qui est moins destiné à préparer les malades à la mort qu’à les fortifier afin qu’ils vivent. Le sacrement de l’onction des malades apaise la souffrance et calme les angoisses.

 

Comment la recevoir?

La demande du sacrement de l’Onction des malades doit être adressée à un prêtre. Il  se rendra au chevet du malade afin d’y célébrer l’onction avec quelques membres de la famille si désiré.

Vidéo de L'Office de la Catéchèse du Québec

Il nous fera plaisir de répondre à toutes vos questions.

Nos heures d'ouverture sont :

·         Lundi au jeudi de 8h30 à 12h00 et de 13h00 à 16h30

·         Lieu : Église St.-Maurice 388, Adolphe-Chapleau à Bois-des-Filion. 

Au plaisir de vous y accueillir.

 
Sylvain Lauzon, Prêtre
Responsable de l'onction des malades:
450-621-5521 poste 232
slauzon@paroisse-st-luc.org